Accueil > Vivre en Allemagne > A Cologne > L Bar: un Bar à Cologne pas comme les autres
Kölsch

L Bar: un Bar à Cologne pas comme les autres

Ce week-end j’ai fait un petit tour dans ma seconde ville d’adoption et on m’a emmené dans un bar très underground…

L EhrenfeldL est une petite Kneipe qui se situe à Ehrenfeld, le quartier le plus alternatif de Cologne.

Pourquoi le bar porte-t-il ce nom si court ? Pour la petite histoire, il parait qu’il se trouvait auparavant dans une rue dont le nom commençait par L (j’ai oublié son nom exact) mais comme le loyer était trop élevé, le propriétaire a décidé de déménager tout en gardant le nom « L ». C’est aussi simple que cela !

Dans ce bar, à minuit, quelque chose d’incroyable se produit : le barman baisse les stores des trois fenêtres du bar… C’est le signe qu’attendaient tous les habitués, ils ignorent alors l’interdiction de fumer et s’allument tranquillement une cigarette.Verres

Avant de partir, prenez un shot d’Ehrenfelder, c’est une boisson typique du quartier et qui ressemble beaucoup au Jägermeister.

Inutile de dire que dans un endroit aussi exiguë, j’ai dû fumer passivement quelques cigarettes, que les vêtements doivent directement aller à la machine à laver et qu’il est indispensable de se faire un shampoing le lendemain pour enlever l’odeur de cigarette… Cependant, l’expérience a tout de même été très intéressante !

Alors si vous aussi, vous souhaitez braver les lois allemandes, rendez-vous à L et attendez que les stores se baissent…

Vous avez aimé ? Partagez !

A propos de Marie

Marie
Après avoir vécu en Allemagne de manière alternée pendant plus de deux ans, je me suis enfin installée à Düsseldorf et je compte bien y rester... Pour toujours ? Non, la vie d'expatrié, c'est fait pour bouger ! Découvrez avec moi les petites manies des allemands (mais aussi des français !) et apprenez à tolérer et comprendre le pays dans lequel vous vivez !

2 commentaires

  1. Super un nouvel article ! Amusant le plaisir qu’on peux éprouver à braver les interdits, avec en plus la mise en scène du baisser des rideaux. Bon ça reste quand même de la très petite délinquance, ça ferait sourire les vrais durs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *