Accueil > Vivre en Nouvelle-Zélande > Expats en NZ > C’est Parti ! Derniers Préparatifs pour la Nouvelle-Zélande
Valise

C’est Parti ! Derniers Préparatifs pour la Nouvelle-Zélande

Moins de 24 heures désormais avant le grand départ ! Vous devez vous demander quels sentiments m’habitent et quelles pensées me traversent la tête en ce moment et à vrai dire, je me le demande aussi.

En tout cas, je peux tout de même ancrer la situation dans laquelle je me trouve, histoire de ne pas vous perdre dès le début.

(Si vous êtes déjà perdu et avez besoin d’un petit rappel, lisez-ici qui je suis et pourquoi je pars).

La Nouvelle-Zélande ?

Même si nous connaissons tous ce pays, nous sommes je pense beaucoup moins à pouvoir le placer correctement sur une carte.

Quelque part près de l’Australie vous allez me dire ?

Pas totalement faux certes, mais cela reste très vague… Pour vous faire une idée, la distance entre Sidney et Wellington (capitale de la Nouvelle Zélande) est égale à la distance entre Paris et Kiev. Pour faire court, la Nouvelle-Zélande se situe 2 000 kilomètres à l’Est de l’Australie donc déjà bien isolée dans l’Océan Pacifique !

Le Climat

Le climat est une des choses qui m’a fait beaucoup réfléchir dans le choix de la destination. La même question revenait sans cesse : «Suis-je prêt pour repartir de nouveau en hiver et donc enchaîner trois hivers de suite ?».

En effet, on se dit : « la Nouvelle Zélande c’est l’hémisphère Sud, donc il y fait beau et chaud toute l’année ». Faux ! Le climat y est similaire à la France, hormis que les saisons sont totalement inversées. Je pars donc vivre un hiver Néo-Zélandais ! Les températures varieront entre 15° pour les mois les plus chauds et 0° pour les plus froids.

Finalement, ce facteur ne m’a pas freiné dans mon choix. Au contraire, avec du recul, je trouve qu’il est drôle de vivre une expérience comme celle-ci. Qui plus est, Queenstown se situe aux pieds des glaciers et d’une chaîne de montagnes : j’aurais alors l’occasion de profiter non pas du sable comme vous le ferez sûrement tous cet été, mais de la neige !

Le Voyage Vue d'Avion

18 000 kilomètres ! Ça en fait du chemin… Je crois que la Nouvelle Zélande constitue le point le plus éloigné possible de Paris. Ceux qui ont peur en avion, abstenez-vous !

Mon itinéraire pour arriver là-bas est le suivant:

  1. Paris – Dubaï, 21h50 – 6h30 le lendemain (6h40 de vol)
  2. Dubaï – Sidney, 8h50 – 7h45 le lendemain (16h45 de vol)
  3. Sidney – Queenstown 9h25 – 14h25 (3h00 de vol)

On arrive alors à un total de 26h30 d’avion ! Quelques siestes, quelques livres, quelques films, quelques crises de nerfs, quelques siestes, et c’est (déjà) fini… Je vous raconterai dans quelques jours comment ce trajet s’est déroulé. L’unique but que je me fixe est de me souvenir encore de mon prénom une fois arrivé…

Les Bagages

Qu-emmener pour six mois en Nouvelle Zélande de mai à octobre ? Pas de tongs, ni de shorts en tout cas…

J’ai le droit à une valise de 30 kilos maximum, à priori cela devrait faire l’affaire. Sauf qu’en la remplissant de gros pulls et de grosses chaussures, le poids grimpe vite. Donc voilà les principaux vêtements à ne pas oublier :

  • Un bonnet et une écharpe bien chauds.
  • Environ 5 pulls, dont quelques-uns en laine.
  • Une polaire, toujours utile si je compte aller skier.
  • 2 manteaux (un caban et une doudoune dans mon cas).
  • 2 paires de chaussures imperméables.
  • Plusieurs pantalons normaux, de type jeans.
  • Un maillot de bain.

Quelques autres vêtements me manquent, tels que des gants ou des grosses chaussettes, mais je trouverai ce qu’il me faut sur place.

Ensuite, il y a aussi mes accessoires indispensables à mettre dans la valise :

  • Mon Ipod : Élément indispensable pour passer un bon voyage.
  • Ma GoPro : L’idée est de beaucoup filmer durant ma vie là-bas pour ensuite faire un montage vidéo bien sympa !
  • Mon disque dur externe rempli de films : Il m’a souvent sauvé lors des jours ennuyeux…
  • Ma « montre de running » : Celle qui me permet de me chronométrer et de mesurer la distance parcourue lors de mes joggings.
  • Mon appareil photo.

Et bien-sûr, les plus importants, mon passeport et mon visa, qui eux, sont déjà cadenassés à l’intérieur de mes affaires depuis une semaine !

Le budget

Évidemment, tout voyage à un coût. Entre billets d’avion, logement, nourriture et activités, mieux vaut être sûr d’être capable de subvenir à ses besoins pour éviter toute mauvaise surprise. Je ne vais pas vous le cacher, la Nouvelle Zélande n’est pas le pays le moins cher : rien que les billets d’avion coûtent déjà un bras d’enfant (pardon pour l’expression). Je m’en sors plutôt bien au final en trouvant un aller-retour à 1100 euros, mais bon tout de même !

Quant au logement et à la vie quotidienne chez les kiwis, je vous en parlerai un peu plus tard dans mon aventure, quand moi-même j’en saurai un peu plus… Je me suis quand même fixé l’objectif de ne vivre que sur mon salaire local et ainsi laisser respirer mes comptes bancaires français quelques mois.

Voilà, je pense, être prêt pour le grand départ. Maintenant mes seules préoccupations sont, de ne pas rater mon premier avion à Paris (je crois que je m’en voudrais toute ma vie) et que ma valise arrive le même jour et à la même destination que moi… Parce que oui, cette situation à plusieurs fois forgé la réputation de mon manque de chance. Non ne riez pas s’il vous plaît !

Le début d’une nouvelle aventure, qui va être riche en émotions et découvertes, commence. Finalement, le sentiment qui prédomine en ce moment doit être l’excitation, ou peut-être même l’euphorie.

P.S. Si jamais vous détenez le secret pour faire passer 26 heures d’avion très facilement, ne soyez pas égoïstes et partagez le avec moi dans les commentaires !

Vous avez aimé ? Partagez !

A propos de Vincent

Vincent
Constamment à cheval entre la France dont je suis originaire et la Belgique ou j’étudie, je suis désormais parti effectuer un stage de six mois en Nouvelle Zélande : Ce pays à l’autre bout du monde, que l’on connait en réalité que très peu ! Je vous emmène alors virtuellement découvrir ce royaume de la nature, et partage avec vous toutes mes petites péripéties de cette vie Néo-Zélandaise.

2 commentaires

  1. Whisky+somnifères et tu raccourcis le vol de 10h(testé et approuvé)!

    • Vincent

      Je n’ai pas essayé mais je te crois sans problème ! J’avais le whisky à disposition mais malheureusement pas les somnifères… Je retiens la technique pour le retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *