Accueil > Vivre en Nouvelle-Zélande > Expats en NZ > Skier en Nouvelle-Zélande ? C’est possible !
Montagnes Nouvelle-Zélande

Skier en Nouvelle-Zélande ? C’est possible !

Au grand étonnement de plusieurs d’entre vous, la Nouvelle-Zélande a plusieurs domaines skiables. Où ? Quand ? Comment ? Toutes les réponses à vos questions sont ici !

Mer et Neige Nouvelle-Zélande

Non ! Pour la dernière fois, la Nouvelle-Zélande n’est pas un pays au climat tropical ! Le pays a beau se trouver au milieu de l’océan Pacifique, il n’est pas bordé de plages paradisiaques mais plutôt de sommets enneigés. Ainsi qui dit neige, dit le plus souvent ski… Mais qu’en est-il en Nouvelle-Zélande ?

Depuis quand est-il possible de skier en NZ ?

Skier en Nouvelle-Zélande est quelque chose de récent. La première station de ski du pays à ouvert à Coronet Peak en 1939.

Le timing n’a pas été très bon car avec les années de guerre qui suivirent, la station n’a pas attiré les foules… Pour redonner de l’essor au tourisme, le gouvernement néo-zélandais a donc offert des vacances gratuites aux soldats et à leur famille, à leur retour de la guerre.

C’est donc réellement à partir des années 50 que skier en Nouvelle-Zélande est devenu commun… 50 ans plus tard que chez nous.

Skier dans l’Hémisphère Sud ?

Télésiège Ski Nouvelle-Zélande

De nos jours, la Nouvelle-Zélande fait office de référence pour tout ce qui est des sports d’hiver… ou du moins de référence dans l’hémisphère Sud !

Oui, car pour skier au mois d’août, le choix est plutôt restreint… Vos seules options seront la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Chili et l’Argentine.

Et c’est la Nouvelle-Zélande qui est en tête d’affiche : de meilleure qualité que les pistes australiennes et plus accessibles que les pistes sud-américaines, les pistes néo-zélandaises accueillent chaque hiver des touristes qui viennent de tout le Pacifique. Polynésiens, Australiens, Japonais…

Néanmoins, vous comme moi, savons très bien que ces pistes n’ont rien à voir avec celles des Alpes que nous connaissons !

Quand skier en Nouvelle-Zélande ?

Les saisons étant inversées dans l’hémisphère Sud, on y skie généralement les mois de juillet et d’août. Ne vous inquiétez, j’étais le premier troublé !

Les premières stations ouvrent au début du mois de juin (en espérant que la neige soit au rendez-vous à l’heure) et les stations les plus tardives font durer le plaisir jusqu’à la mi-octobre. Cela donne donc au final 5 mois de glisse ! Pas trop mal, il faut l’admettre !

Où Skier en Nouvelle-Zélande ?

La majorité des stations de ski se trouvent sur l’île du Sud, sur la chaîne de montagnes des Alpes. Mais sur l’île du Nord, il y a néanmoins la possibilité de skier sur les flancs d’un volcan : classe non ?

Coronet Peak

Coronet Peak Nouvelle-Zélande

Coronet Peak fût la toute première station du pays et elle est aujourd’hui une de celles qui attirent le plus de skieurs chaque année.

Pourquoi ? Son atout principal est sa proximité avec la ville de Queenstown (à 30 minutes de voiture). Il est donc facile de s’y rendre ne serait-ce que pour la journée. Qui plus est, les pistes y sont de niveaux variés. Ainsi chacun y trouve son plaisir !

En chiffres, Coronet Peak c’est 280 hectares de domaine skiable, une altitude allant jusqu’à 1 650 mètres et 7 remontées mécaniques !

Les Remarkables

Remarkables Nouvelle-Zélande

Située sur la chaîne de montagne du même nom, la station des Remarkables (ou « Remarks » pour les locaux) est la seconde station à proximité de Queenstown.

Un peu plus éloignée que Coronet Peak (environ 45 minutes au départ de Queenstown), les « Remarks » offrent par contre un paysage époustouflant sur le lac Wakatipu ! Croyez-moi, il est difficile de garder les yeux sur la piste quand vous skiez dans un paysage tel que celui-ci !

Avec ses 220 hectares, la station est plus petite que Coronet Peak mais beaucoup plus haute en altitude (2 320 mètres à son maximum). C’est d’ailleurs la plus haute du pays ! Les débutants préfèrent généralement les Remarkables.

Cardrona 

Domaine Ski Cadrona Nouvelle-Zélande

La station de Cadrona se situe à proximité de Wanaka (30 minutes en voiture) et à une heure et demie en voiture de Queenstown.

Cadrona est un terrain de jeu bien plus vaste que les deux stations précédentes : 323 hectares, une altitude maximale de 1 900 mètres et 7 remontées mécaniques.

La station offre également des vues incroyables ! Assez incroyables pour vous distraire quelques secondes et vous permettre de vous manger un piquet en pleine face (non, non, ce n’est pas du vécu…) !

J’ai testé ces trois stations et j’ai une petite préférence pour Cardrona et les Remarkables : je pense que les paysages qu’on y trouve y jouent pour beaucoup !

Treble Cone

Treble Cone Nouvelle-Zélande© Dan Woods via Flickr

Je n’ai pas skié à Treble Cone mais la station est importante et je ne peux pas, ne pas la citer. Tout comme celle de Cardrona, elle se situe à quelques kilomètres de Wanaka.

Proposant presque 550 hectares de pistes, Treble Cone est le domaine skiable le plus grand de toute l’ile du Sud ! Mais on lui reproche souvent son manque d’aménagements (4 remontées mécaniques seulement) ainsi que la difficulté de ses pistes…

Skieurs débutants abstenez-vous !

Mount Hutt

Mount Hutt Nouvelle-Zélande© Levi via Flickr

La station de Mount Hutt se défend assez bien face à ses homologues de l’Otago (les 4 stations citées plus haut).

Mount Hutt se situe dans la région de Canterbury, à deux heures de route de Christchurch. C’est l’alternative la plus facile pour les habitants du nord de l’Ile du sud.

Les 365 hectares de domaine skiable sont dits de qualité exceptionnelle : plus de 4 mètres de neige tombent chaque année dans la région !

La rumeur dit aussi que, certains jours, lorsqu’il le ciel est dégagé, on peut apercevoir à la fois la chaîne des Alpes du sud et l’Océan Pacifique, qui est à plus de 60 kilomètres ! Bon, cela reste à vérifier…

Mount Ruapehu

Mount Ruapehu Nouvelle Zélande © Cliff Hanger via Flickr

L’ile du nord aussi possède ses stations de ski ! Elles sont bien moins nombreuses que celles de l’ile du sud mais pour une journée de ski, elles font largement l’affaire !

Les deux stations les plus importantes sont situées sur le Mont Ruapehu, un volcan en activité ! Il n’est pas entré en éruption depuis 1996 donc à priori pas de problèmes, mais je dis bien à priori…

En tout cas, si cela ne vous refroidit pas, vous pouvez vous rendre dans les stations de Turoa et de Whakapapa.

A mi-chemin entre Auckland et Wellington, les deux domaines se situent entre 1 700 et 2 300 mètres.

Voila, à vous de choisir entre toutes ces stations ! Alors qu’est-ce que ce sera : Ile du sud ou Ile du nord ? Stations pour skieurs débutants ou experts ? 🙂 Quelle est votre station préférée ?

Le Coût du Ski en Nouvelle-Zélande

Comme la plupart des activités proposées en Nouvelle-Zélande, une journée de ski n’est pas donnée…

Vous avez deux choix…

Première option : Tout d’abord, si vous êtes un mordu de ski, il vaut mieux prendre un «pass saison» qui vous permettra d’aller en montagne à n’importe quel moment.

Les stations de Coronet Peak, des Remarkables et du Mount Hutt sont gérées par la même compagnie (NZ Ski) et vous pourrez accéder aux trois domaines avec le même pass.

Il y a deux prix pour ce « pass saison » : 1 300$ pour pouvoir profiter des pistes de Coronet Peak et 1 500$ pour avoir accès également au Mount Hutt.

La station de Cardrona propose également un « pass saison » à partir de 1 000$. Attention, vous aurez par contre uniquement accès à la station de Cardrona.

Forfaits Ski Cardrona Nouvelle-Zélande

Deuxième option : si vous n’êtes comme moi qu’un skieur occasionnel, voici ce que coûte une journée de ski :

  1. Le forfait pour la journée : Il est indispensable et son prix varie entre 90 et 100$.
  2. Le bus vous emmenant des villes alentours aux pieds des pistes coûte 20$.
  3. Le matériel de ski : Si vous avez besoin de louer des skis, des chaussures et des bâtons, vous devrez dépenser entre 25 et 65$, selon la qualité du matériel que vous désirez.
  4. Vêtements de ski : Finalement, si vous n’êtes vraiment pas équipés et que vous avez aussi besoin de vêtements, rajoutez une dernière vingtaine de dollars.

On arrive donc à un total de 170 dollars (si vous n’avez aucun équipement avec vous), soit 100 euros pour une seule journée ! Cela pourrait en décourager plus d’un…

Les Différences avec le Ski en Europe

 Vous allez me dire que skier… c’est skier. Mais dans un pays et un hémisphère différent, il existe quand même quelques spécificités…

Voici d’ailleurs une petite vidéo tournée dans les Remarkable qui vous fera un peu découvrir l’ambiance :

Maintenant, voici quelques différences entre nos stations de ski européennes et les stations néo-zélandaises :

  • Pour la plus grande majorité des stations néo-zélandaises, il n’existe pas d’hôtels au pied des pistes ! Vous serez donc obligés de loger dans des villes à plusieurs dizaines de kilomètres.
  • La culture du ski étant moins forte en Nouvelle-Zélande qu’en Europe, les pistes dans le pays de l’hémisphère sud ont tendance à être moins bondées que dans nos stations européennes. Bon point pour la Nouvelle-Zélande !
  • Il est impossible de passer de station en station sans déchausser ses skis comme on pourrait le faire dans les Alpes. Ici, les stations sont totalement indépendantes et isolées par de grandes plaines.
  • En Nouvelle-Zélande, on regrette souvent le manque de remontées mécaniques. Mais comme celles-ci sont moins prises d’assaut qu’en Europe, on y attend rarement plus de deux ou trois minutes.

Vous savez maintenant à peu près tout pour vous lancer sur les pistes néo-zélandaises ! Même si vous n’êtes pas un grand fan de glisse, je vous conseille tout de même fortement d’aller skier en Nouvelle-Zélande, même si ce n’est que pour une journée !

Les panoramas que vous pourrez observer sont… je suis à court de mots pour les décrire, mais ils en valent plus que le coup !

Alors, est-ce que cela vous a donné envie de skier… en plein mois d’août ?

Vous avez aimé ? Partagez !

A propos de Vincent

Vincent
Constamment à cheval entre la France dont je suis originaire et la Belgique ou j’étudie, je suis désormais parti effectuer un stage de six mois en Nouvelle Zélande : Ce pays à l’autre bout du monde, que l’on connait en réalité que très peu ! Je vous emmène alors virtuellement découvrir ce royaume de la nature, et partage avec vous toutes mes petites péripéties de cette vie Néo-Zélandaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *