Accueil > Vivre en Nouvelle-Zélande > Ile du Sud > Parc National du Fiordland : Milford ou Doubtful Sound ?
Doubtful Sound Nouvelle-Zélande

Parc National du Fiordland : Milford ou Doubtful Sound ?

Splendide bijou de la Nouvelle-Zélande, le parc national du Fiordland vaut le détour ! Où que vous soyez ! Préparez vos appareils photos et accrochez-vous car vous allez en prendre plein les yeux !

Situés au sud-ouest de l’île du Sud, les différents fjords que compte la Nouvelle Zélande sont considérés comme de véritables pépites de la nature ! Alors quand on connaît un peu le nombre de paysages grandioses qu’a le pays à proposer, on arrive à se faire une idée de l’importance de ce parc national ! D’ailleurs, le Milford Sound, le plus populaire des fjords, est l’attraction touristique n°1 en Nouvelle-Zélande !

Point de Départ

Comme pour la plupart des activités de la région, une excursion dans les fjords débute à Queenstown. Il n’y a pas vraiment de villes (à l’exception de tout petits villages) à l’intérieur du parc national, la majorité des touristes préfèrent donc faire un aller-retour express en une journée, depuis Queenstown. Au final, cela sera beaucoup de route et peu de place pour des arrêts et une touche d’imprévu…

Par ma propre expérience, je vous conseille néanmoins de faire la route en l’étalant sur 2 jours (si vous avez le temps). Vous n’aurez alors aucun souci à vous arrêter la langue pendante pendant une demie heure, scotché devant un paysage !

Te Anau et Manapouri seront vos deux seules options pour passer la nuit, si vous ne disposez pas de votre propre van.

On the Road…

Route Fjords NZ

Comme souvent en Nouvelle-Zélande, pour arriver à destination et prendre LA photo, il faut faire de la route… Le Milford Sound & Co n’échappent pas à la règle.

En partant de Queenstown, vous aurez besoin de minimum 4 heures de conduite pour arriver au bout de la Milford Road. Lorsqu’on sait qu’à vol d’oiseau, il y a environ une soixantaine de kilomètres, cela donne presque envie de créer un passage à travers la montagne avec quelques bâtons de dynamite ! Non je rigole, sa difficile accessibilité est ce qui en fait son charme !

L’autoroute 94 est l’unique route qui relie Te Anau au Milford Sound. Les plus pressés la font d’une traite, les autres prennent le loisir de s’arrêter à chaque attraction :

Lac Te Anau Nouvelle-Zélande

Mon premier arrêt a été à Te Anau Downs : vous aurez une superbes vue sur le lac Te Anau !

Eglinton Flats Nouvelle-Zélande

Le second et probablement mon préféré fût Eglinton Flats : cette énorme plaine entourée de tous les côtés de gigantesques montagnes enneigées est impressionnante !

Mirror Lakes Nouvelle-Zélande

Essayez ensuite d’obtenir la photo parfaite aux Mirror Lakes. Le petit jeu est d’obtenir une photo du paysage par réflexion. Même le nom du lac est mis à l’envers !

Le moment où l’on passe sous la montagne via l’Homer Tunnel est impressionnant ! Cela ne vaut pas le tunnel du Mont-Blanc mais tout de même ! 

The Chasm Nouvelle-Zélande

Mon dernier arrêt avant l’arrivée au Milford fût au Chasm : Après 5 minutes de marche dans une forêt tropicale, qui vous fait oublier que vous êtes en Nouvelle-Zélande, vous tombez face à une série de cascades. Ce qui m’a marqué est de voir le pouvoir d’érosion qu’a l’eau sur la pierre ! C’étaient de véritables toboggans naturels !

Fiordland ?

C’est bien beau de parler de fjords, mais késako ?

Un fjord est, pour faire court, un bras de mer étroit qui s’avance dans les terres sur plusieurs kilomètres. On peut aussi le voir comme un grand fleuve salé entouré de montagnes !

Le parc national du Fiordland compte 14 fjords, appelés aussi « sounds ». Ils sont tellement impressionnants que même le grand James Cook, venant de l’Océan, n’a pas osé s’y aventurer deux siècles auparavant… Froussard !

Doubtful Sound Nouvelle-Zélande

Ici, les fjords sont bordés de sommets pentus dont les versants sont quand même recouverts de centaines d’arbres. Une véritable jungle, dont on s’attend presque à voir surgir King Kong ou alors même un Tyrex, tout droit échappé de Jurassic Park !

Cascade Doubtful Sound Nouvelle-Zélande

Mais le Fiordland c’est aussi de la pluie… Beaucoup de pluie… On dit qu’il y pleut deux fois par semaine : une fois du lundi au mercredi et une autre du jeudi au dimanche ! Par conséquent, vous avez beaucoup de chances de passer votre journée de visite sous la pluie. Pas pratique pour les photos ! En revanche, plus il pleut, plus de magnifiques cascades apparaissent !

Milford vs Doubtful

Grande Question : Vaut-il mieux faire le Milford Sound ou le Doubtful Sound ? J’ai moi-même longuement hésité…

De toute manière, les deux sont exceptionnels !

Doubtful Sound Nouvelle-ZélandeMilford Sound Nouvelle-Zélande

Ce qui les différencie principalement, c’est leur coût : 88 dollars pour une croisière à travers le Milford contre 225 pour le Doubtful. On s’attend presque à recevoir une coupe de Dom Pérignon à bord du bateau, pour ce prix-là !

Pourquoi une telle différence de prix ? C’est dû à leur accessibilité : le Milford se situe au bout de l’autoroute 94 (mot subjectif, car il n’y a pas vraiment d’autoroute au sens où on l’entend en France). Pour aller au Milford, le trajet est donc plutôt simple.

Le Doubtful lui, est inaccessible par la route. On doit d’abord traverser le lac Manapouri, puis prendre un bus pour arriver au fjord.

Au final, je dirais que si le Milford Sound est le plus populaire, c’est surtout pour une question de prix…

Personnellement, si vous hésitez encore entre les deux et que vous n’avez pas un budget serré, foncez vers le Doubtful Sound. Le paysage est plus spectaculaire et sa faune est plus importante qu’au Milford. Étant trois fois plus cher que le Milford, il est donc aussi trois fois moins bondé, ce qui est un détail non négligeable !

Otaries Doubtful Sound

Des otaries y sont visibles constamment et des dauphins à peine moins. J’ai néanmoins pas eu la chance de voir ces derniers… Quant aux pingouins, si vous en voyez, savez-vous chanceux !

Pour les plus aventureux, des excursions en kayak, étalées sur plusieurs jours, sont disponibles durant les mois d’étés. Pagayer avec pour seul bruit, le ruissellement de l’eau que vous remuez, doit être fantastique !

Je vous laisse donc faire votre choix entre ces fjords, qui sont grandioses l’un autant que l’autre !

Ce voyage à travers ces merveilles naturelles fut fabuleux ! L’effet « Whaaa » est sans cesse sollicité ! Je ne sais pas si ce fut mon plus gros coup de cœur de mon expérience en Nouvelle-Zélande, car il y en a eu tellement que c’est difficile de les classer, mais sans aucun doute, cela en fait partie !

Vous ai-je remémoré de bons souvenirs ? Avez-vous eu la chance de voir des pingouins ? Dites-moi tout en commentaires !

Vous avez aimé ? Partagez !

A propos de Vincent

Vincent
Constamment à cheval entre la France dont je suis originaire et la Belgique ou j’étudie, je suis désormais parti effectuer un stage de six mois en Nouvelle Zélande : Ce pays à l’autre bout du monde, que l’on connait en réalité que très peu ! Je vous emmène alors virtuellement découvrir ce royaume de la nature, et partage avec vous toutes mes petites péripéties de cette vie Néo-Zélandaise.

Tu trouveras peut-être ton bonheur ici

Montagnes Nouvelle-Zélande

Skier en Nouvelle-Zélande ? C’est possible !

Au grand étonnement de plusieurs d'entre vous, la Nouvelle-Zélande a plusieurs domaines skiables. Où ? Quand ? Comment ? Toutes les réponses à vos questions sont ici !

4 commentaires

  1. merci pour ce nouvel article Vincenf. Il parait qu’on trouve aussi des perroquets sur la route de milford et pas peureux du tout. Tu n’as vraiment pas eu de préférence ? Dans les guides on dit souvent que le milford est plus beau à cause de Mitre peak, mais aussi que c’est dommage car il y a beaucoup plus de monde .

    • Vincent

      Oui, c’est exact pour les oiseaux, on les appelle des « kea », et effectivement ils sont très peu farouches ! Ils ont même tendance à becqueter le caoutchouc des pneus de voiture !
      Et non, je n’ai pas eu de réelle préférence, les deux sont exceptionnels !

  2. Oui, effectivement, il faut faire les sounds sur 2 jours. C’est mieux pour déconnecter de l’ambiance branchée et agitée de Queenstown. Le soir du 1er jour vous vous retrouvez dans un motel paumé avec 3-4 touristes. On s.attend à voir entrer Crocodile Dundee, on est vraiment au bout du monde et on se dit que le lendemain, on ira encore plus vers le bout du monde. C’est trop bien
    Et le soir, tu dors comme un bébé, les yeux encore pleins de ce que tu as vu la journée’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *