Accueil > Voyages > France > Visitez Lyon par Quartiers
Ville de Lyon

Visitez Lyon par Quartiers

Lyon est la seconde plus grande ville de France mais surtout depuis quelques années, Lyon mise tout sur le secteur du tourisme… et ça se voit !

Dès mon arrivée à Lyon, j’ai été agréablement surprise : il y a des prises et du WI-FI gratuit dans le tram faisant la navette entre la gare et l’aéroport, mais surtout la visite est gratuite pour la totalité des monuments les plus importants !

Il y a tellement de choses à visiter à Lyon qu’il est difficile de tout voir en l’espace d’un week-end ! Heureusement, une amie connaissant la ville comme sa poche m’a fait découvrir les incontournables et j’ai pu avoir un très bel aperçu de la ville en un temps record ! Mais c’est sûr, j’y retournerai pour voir ce que je n’ai vu que trop rapidement 🙂

Je partage donc avec vous, à mon tour, tout ce que devez voir et faire, lors d’une première visite de Lyon… et en plus par quartiers !

Les quartiers de Lyon

Lyon est la seule ville de France avec Paris et Marseille qui possède des arrondissements : à Lyon, il y en a neuf différents. Je vais vous présenter les quartiers les plus importants !

Fourvière

Fourvière est un des quartiers les plus touristiques de Lyon, pourquoi ? A cause de la Basilique Notre-Dame de Fourvière !

Bon plan : Comment accéder aux hauteurs du quartier de façon originale et sympa ? Prenez le funiculaire ! En plus, si vous avez un Pass pour le week-end, le prix sera inclus dans le billet !

Théâtre Antique 

Théâtre antique romain Lyon

En prenant le funiculaire, vous arriverez directement au théâtre antique romain de Lyon. L’entrée est gratuite et vous ferez le tour du site rapidement… Vous pouvez toujours faire une petite pause sur les gradins et profiter de la vue sur Lyon et la Basilique.

Ce théâtre romain fut construit en deux étapes : tout d’abord en -15 av JC (Impressionnant !) avec une série de gradins apposés à flanc de colline, puis au 2e siècle avec une troisième rangée de gradins qui fut ajoutée afin que le théâtre puisse accueillir environ 10 000 personnes !

Le théâtre garde toujours sa fonction principale car le festival des Nuits de Fourvière y a lieu chaque année en juin et juillet : théâtre, danse et musique seront au programme !

Tour Métallique de Fourvière

Tour Eiffel Lyon

Sur le chemin entre le théâtre et la Basilique, vous pourrez apercevoir la Tour Métallique de Fourvière (de son nom officiel).

Elle ne vous fait penser à rien ? A la Tour Eiffel bien sûr ! Et surtout à son troisième étage…

Du coup, si vous demandez votre chemin et qu’on vous indique comme direction la « Tour Eiffel », ne soyez pas surpris car les habitants de Lyon ont rapidement renommée la Tour du même nom que sa cousine parisienne.

Haute de 85 mètres, la Tour pèse 210 tonnes et sert d’antenne relais car elle est le point le plus élevé de Lyon (372m d’altitude). Elle fut construite à l’occasion de l’Exposition Universelle en 1894 mais l’architecte ne fut pas Gustave Eiffel comme la rumeur le prétend…

Basilique de Fourvière

Basilique Lyon

Il est simple de repérer la Basilique : elle surplombe la ville et il est possible de l’apercevoir de n’importe quel quartier !

Les lyonnais affirment que de loin, la Basilique ressemble à un éléphant sur le dos… Mmmh, après l’avoir vu sous plusieurs angles, je reste toujours sceptique…

La Basilique fut érigée en 1872 sur l’emplacement d’une ancienne église, elle-même bâtie sur les ruines d’un forum romain (oui, Lugdunum est une ville ancienne et pleine d’Histoire) ! Elle fut construite pour remercier la Vierge pour avoir protégé la ville de l’invasion prusse.

Basilique Notre-Dame de Fourvière Lyon © Vie d'ExpatBasilique Notre-Dame de Fourvière Lyon © Vie d'ExpatBasilique Notre-Dame de Fourvière Lyon © Vie d'Expat

En tout cas, vous ne pouvez pas quitter Lyon sans y être entré ! Je n’avais vu aucune photo au préalable et m’attendais donc à voir simplement des murs blancs et froids comme dans n’importe quelle église… Mais ce fut tout le contraire : du sol au plafond, les murs de la Basilique sont couverts d’or et de mosaïques ! Magnifique !

N’oubliez pas de descendre dans la crypte, plus sobre, mais tout aussi jolie.

Le Vieux Lyon

Après avoir visité la Basilique, contournez-la pour admirer la vue puis prenez les escaliers pour redescendre dans le vieux Lyon.

Traboules 

Traboules Lyon

Les traboules sont vraiment typiques ! Ce sont des passages entre des cours d’immeubles qui permettent de se rendre d’une rue à une autre, il y en a environ 500 à Lyon !

Les traboules permettaient aux canuts de se déplacer d’un atelier à un magasin sans exposer la soie à la saleté de la rue. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ce dédale a aussi été très efficace pour les résistants !

De la Basilique, en descendant le chemin vous menant au Vieux-Lyon, vous tomberez directement sur la rue du Bœuf. Au numéro 27, empruntez la plus longue traboule du quartier : elle traverse quatre cours intérieures et vous mènera vers la Cathédrale.

Cathédrale Saint Jean-Baptiste

Cathédrale Saint-Jean Lyon

Bon, après avoir vu la Basilique, difficile d’être impressionné par la Cathédrale Saint-Jean, d’autant plus qu’elle était en travaux au moment de mon séjour…

La cathédrale fut construite en 1165 et elle mesure 32,5 mètres de haut. Essayez d’arriver pour midi, 14h, 15h ou 16h pour profiter du spectacle de l’horloge astronomique !

Sur la place lui faisant face, vous aurez aussi une belle vue sur la Basilique qui surplombe la ville.

La Presqu’île de Lyon 

Pont Lyon

Après avoir visité la Cathédrale et vous être promené dans le centre historique de Lyon, dirigez-vous vers la Saône. Vous passerez devant le Palais de Justice, puis vous pourrez traverser le fleuve pour arriver sur la Presqu’île de Lyon.

La Presqu’île regroupe plusieurs quartiers touristiques et même si les distances n’ont pas l’air si grandes, il vous faudra quasiment une journée pour voir l’essentiel !

Les Terreaux

Le quartier des Terreaux est situé entre la Croix-Rousse au Nord et le quartier de Bellecour au Sud. Voici ce qu’il faudra visiter…

Fresque des Lyonnais 

Fresque des Lyonnais

Après avoir longé les quais de la Saône ou avoir emprunté la passerelle Saint-Vincent, vous tomberez devant la Fresque des Lyonnais, réalisée en 1992.

De quoi s’agit-il ? C’est une façade en trompe l’œil (comme il en existe beaucoup à Lyon), mettant en scène 30 personnages célèbres originaires de Lyon. Vous pourrez reconnaître Sainte-Blandine, l’Abbé Pierre ou encore Paul Bocuse.

L’Hôtel de Ville

Hôtel de ville Lyon

L’hôtel de ville de Lyon, construit entre 1645 et 1651, se situe sur la place des Terreaux.  L’arrière de la mairie fait face à l’Opéra, situé sur la Place de la Comédie.

Fontaine de Bartholdi

Fontaine de Bartholdi

Sur la place des Terreaux, vous pourrez aussi admirez la superbe fontaine de Bartholdi, sachez qu’elle pèse 360 tonnes !

Petite anecdote amusante : A l’origine, la Fontaine de Bartholdi n’était pas destinée à la ville de Lyon mais à celle de Bordeaux. Cependant, Bordeaux n’a pas eu les moyens de la payer et la ville de Lyon a alors saisi l’opportunité et racheté la fontaine (pour moins cher en plus) !

Opéra

Opéra Lyon

L’Opéra de Lyon est situé sur la place de la Comédie, juste derrière la place des Terreaux. Il fut construit entre 1753 et 1756.

En revanche, la verrière très moderne fut ajoutée en 1989 après que le haut du bâtiment fut détruit par un incendie.

Cet édifice à la fois moderne et ancien m’a un peu surpris au début mais au final je trouve que le résultat est plutôt harmonieux !

Rue de la Gerbe

Rue de la gerbe Lyon

Redescendez ensuite en direction de Bellecour et n’oubliez-pas d’emprunter la rue de la Gerbe… Cette rue est relativement longue et calme mais sans grand intérêt.

Vous pourrez simplement constater qu’elle n’a que deux numéros car tous les commerçants font en sorte d’avoir leur enseigne sur les rues adjacentes : oui, personne ne veut avoir son adresse rue de la gerbe. On se demande bien pourquoi…

Bellecour

Le quartier de Bellecour est très animé !  Vous y trouverez de nombreux magasins (surtout de luxe). Du coup, le week-end, il peut être difficile de circuler, en voiture comme à pied, tellement il y a de monde !

Place des Jacobins 

Place des Jacobins Lyon

La Place des Jacobins est une petite place au cœur du quartier de Bellecour qui est très mignonne.

Mais dommage qu’il y ait autant de circulation car il est vraiment agréable de s’asseoir près de cette belle fontaine en profitant tout simplement du soleil ! Faites comme moi, reposez-vous 10 minutes de votre longue visite en observant un peu les passants…

Place Bellecour 

Place Bellecour Lyon

Descendez en direction de Perrache et Confluence et passez par la Place Bellecour. Très sincèrement, cette place n’a rien de spécial… Elle est la 5e plus grande place de France mais elle fait justement un peu vide…

Vous y trouverez simplement une statue de Louis XIV et une autre du Petit-Prince de Saint-Exupéry.

Le 14 juillet, c’est sur cette place que se déroulent les célébrations !

Bouquet de Fleurs de Lyon

Bouquet Fleurs Lyon

Au bout de la place Antonin-Poncet, vous trouverez un bouquet de fleurs géantes en plastique !

Décidément, la ville de Lyon aime les arts ! Cette œuvre a été réalisée par un artiste coréen.

Confluence

Confluence Lyon

Le quartier de Confluence se situe à l’extrême sud de la presqu’île de Lyon. Pourquoi ce nom ? Car c’est au bout de la presqu’île que le Rhône et la Saône confluent…

Confluence était avant le quartier industriel de Lyon, vous pouvez d’ailleurs toujours voir les anciens rails des chariots de débarquement.

Quartier Confluence

A la fin des années 1990, la ville a souhaité élargir le centre-ville et a donc complétement rénové le quartier de Confluence, qui est même maintenant un éco-quartier avec des bâtiments à faible consommation énergétique.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette partie de la ville : des bâtiments résidentiels, des rues espacées, un lac, des espaces verts… C’est calme et vraiment très sympa !

Cubes Verts et Oranges 

Bâtiment Orange ConfluenceBâtiment Vert Confluence

Le quartier de Confluence est vraiment surprenant, il abrite de vrais OVNI architecturaux !

Vous ne pourrez pas passer à côté de ces bâtiments complètement vert ou orange… mais qui bizarrement s’inscrivent assez bien dans le paysage.

Confluent Rhône-Saône

Confluent Lyon

C’est dans le quartier de Confluence que deux fleuves confluent (logique…) : la Saône se jette dans le Rhône, qui continuera sa route jusqu’en Méditérranée.

Voilà… Si vous faites comme moi, cela sera la fin de votre première journée à Lyon ! Il y a énormément de choses à y voir et si vous ne pouvez pas rester longtemps, pas de temps à perdre !

Croix-Rousse

Maisons Lyon

Pour votre deuxième journée, soyez prêt à attaquer les hauteurs de Lyon avec le quartier de la Croix-Rousse ! Le plateau de la Croix-Rousse se situe à 254 mètres d’altitude.

Ce quartier a été très marqué par le commerce de la soie : les hautes maisons permettaient de pendre les longs linges pour pouvoir les faire sécher.

Mais que peut-on voir dans le quartier de la Croix-Rousse ?

Amphithéâtre des Trois Gaules

Amphithéâtre des Trois Gaules Lyon

L’amphithéâtre des Trois Gaules fut découvert dans des fouilles menées en 1818. Ces arènes sont aussi grandes que celles de Nîmes ou d’Arles bien que l’amphitéâtre n’ait que quatre niveaux de gradins…

Petite histoire : C’est dans cet amphithéâtre que fut martyrisée Sainte-Blandine !

Blandine était une esclave romaine qui fut persécutée avec 47 de ses compagnons parce qu’ils étaient chrétiens. Pendant les Jeux romains, Blandine fut livrée aux lions dans l’arène de l’Amphithéâtre des Trois Gaules. Cependant, les lions l’épargnèrent… ce fut un vrai miracle !

Elle subit la flagellation et fut livrée à un taureau ligotée dans un filet (les romains n’étaient pas des tendres)… mais survécut malgré tout !

A la fin des Jeux, son bourreau finit par l’égorger. Maintenant, Blandine est la sainte patronne de Lyon.

Comme quoi, vous pourrez passer à côté de petits monuments qui n’ont pas l’air forcément très intéréssant mais qui renferment plein d’Histoire !

Gros Caillou

Gros Caillou Lyon

Un gros caillou, mais qu’est-ce que cela peut bien être ? Bon, en fait, ce caillou n’est pas si gros et n’a pas grand-chose de spécial mais j’aime beaucoup son histoire !

Le caillou a été découvert lors des travaux pour percer le tunnel du funiculaire entre la Presqu’île et la Croix-Rousse. Les travailleurs ne pouvaient plus avancer dans les travaux car ils étaient tombés sur une roche très dure qu’ils n’arrivaient pas à casser et ceci provoqua un grand retard dans les travaux ! Mais finalement, les lyonnais réussirent à extraire cette pierre et l’exposèrent donc sur la colline de la Croix-Rousse.

Le Gros Caillou est maintenant devenu « le symbole de la force et de la persévérance des lyonnais face aux obstacles » ! Oui oui, rien que ça !

Il existe même une légende autour du Gros Caillou ! Dieu vit un huissier sans cœur et pour le punir, il lui ordonna de pousser un petit caillou représentant son cœur de pierre, qui grossirait au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’il trouve quelqu’un de plus méchant que lui… Finalement, il finit par trouver quelqu’un de pire que lui en haut de la colline de la Croix-Rousse.

Pour voir la légende en entier, cliquez-ici.

La Tête d’Or

Parc de la Tête d'Or Lyon

Dans le quartier de la Tête d’Or, c’est surtout son Parc qui est important : un des plus grands parcs urbains de France. Il fut inauguré en 1857, en même temps que Central Park à New-York. Avec ses 117 hectares, c’est vraiment le poumon de Lyon !

Selon la légende, une tête du Christ en or serait cachée dans le parc. Il paraît que lors de la crise des canuts, plusieurs tisseurs de soie au chômage aidèrent à creuser la fosse du lac, située au centre du parc.

Un des canuts découvrit la tête au fond du lac mais ses compagnons le frappèrent pour essayer de la lui prendre. Tout d’un coup, des larmes coulèrent des yeux de la tête du Christ en or qui fut émue par la grande violence des Hommes. Les larmes remplirent entièrement le lac et la tête fut à nouveau perdue à jamais…

Il paraît qu’encore maintenant, lors d’un tour en barque sur le lac, beaucoup d’enfants surexcités essayent de repérer la tête en or.

Zoo Lyon Zoo Girafes Lyon

Mais dans ce très grand parc, il y a aussi une serre, une roseraie et même un zoo avec de nombreux animaux (girafes, singes, crocodiles, zèbres…) qui est complétement gratuit !

Bref, ce parc est vraiment le meilleur endroit pour finir votre visite de Lyon en vous promenant tranquilement ! S’il fait beau, faites comme moi et planifiez un pique-nique, cela sera parfait !

Lors de votre séjour à Lyon, n’oubliez-pas non plus de tester la gastronomie locale : bouchons lyonnais, quenelles, salades lyonnaise, Saint-marcelin, coussins lyonnais, tarte aux pralines… Il y a tellement de choses à goûter !

Vous voyez qu’il y a énormément de choses à faire à Lyon ! J’ai beaucoup aimé découvrir tous ses quartiers et apprendre toutes les petites légendes et anecdotes que renferme la ville ! Ma prochaine visite de Lyon sera peut-être pour la Fête des Lumières en décembre, des conseils à me donner ? J’ai hâte !

Vous avez aimé ? Partagez !

A propos de Marie

Marie
Après avoir vécu en Allemagne de manière alternée pendant plus de deux ans, je me suis enfin installée à Düsseldorf et je compte bien y rester... Pour toujours ? Non, la vie d'expatrié, c'est fait pour bouger ! Découvrez avec moi les petites manies des allemands (mais aussi des français !) et apprenez à tolérer et comprendre le pays dans lequel vous vivez !

6 commentaires

  1. C’est vrai que je ne pense pas à Lyon quand je pense tourisme. En tout cas ton article me servira de guide si j’y vais. A Lyon il faut aussi aller voir Guignol et manger dans de bons restaurants

    • Marie

      Oui mais c’est vrai qu’il existe beaucoup de villes en France qu’il faut visiter ! Il faudrait faire une liste 🙂

  2. Joseph HILLION

    Super article sur Lyon, je ne voyais pas cette ville comme aussi riche de choses à découvrir : Merci pour cette ville !!
    La basilique vue de l’intérieur est super. Je ne connaissais pas le détail sur Sainte Blandine et le taureau.
    J’ai découvert ce qu’est une traboule mais on ne dit pas pourquoi on appelle certains restaurants des bouchons. Il faudrait parler de la rosette et aussi de la gare TGV, c’est quand même entre Paris et Lyon, qu’est née l’épopée du TGV. Merci d’avoir parlé du quartier de la Croix-Rousse, ça m’a fait re-penser à ses romans de littérature jeunesse de PJ. Bonzon des Six Compagnons.

    Super article, vraiment. Tu mériterais la médaille de la Ville.
    Bises

    • Marie

      Merci beaucoup papa !!! 🙂 Oui il y vraiment beaucoup de choses à voir et à visiter à Lyon, il faudra que j’y retourne !
      La rosette, c’est de Lyon ? Je ne connais pas non plus ces romans ahaha…

      Merci et à bientôt pour le prochain article ! Bon séjour en Nouvelle-Zélande !

  3. Bonjour,
    Juste pour vous signaler une petite erreur je crois. Au tout début de votre article, lorsque vous parlez de villes avec arrondissements vous avez omis Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *